La place Job fait de la résistance

Les douze associations qui ont écrit au maire de Toulouse pour protester contre sa décision de donner le nom de Guy-Novès à l'esplanade qui fait face à l'Espace Job, ne désarment pas.

http://www.ladepeche.fr