Commentaire de M. Arsac, maire de quartier suite à la réunion publique du jeudi 11/02 :. "Hélas, je note que le Collectif JOB a quitté la salle sans réponse ni proposition sur ces deux points (trouver un autre nom pour honorer Guy Novès, mais à conditions... et faire un lieu de la mémoire industrielle). Le travail mémoriel sera pourtant fait, avec ou sans le Collectif JOB : il s’agit pour la Municipalité d’un préalable qui doit être lancé sans délai. Le Conseil municipal ne délibérera pas avant sur le choix du lieu pour honorer Guy Novès. (…) Si certaines associations, minoritaires, veulent créer et alimenter des polémiques au dépens de l’intérêt du quartier des Sept-Deniers, nous préférons agir avec toutes les personnes de bonne volonté. ».
LE COLLECTIF JOB A REPONDU, avant que quelques personnes sur les nombreuses mobilisées ne sortent de la salle :
- que le préalable à toute coopération était que la municipalité confirme par écrit l'arrêt du projet de renommer l'Espace Job et de sa place,
- que pour le lieu de mémoire il était d'accord pour y travailler en n'oubliant pas la lutte des salarié.es et des habitant.es liée à ce bâtiment
- et pour le nouvel emplacement pour honorer Guy Novès, c'est à la mairie de faire des propositions, c'est son choix de vouloir le faire, et que les intéressés ne sont pas seulement le Collectif Job impliqué dans la polémique sur l'Espace Job, mais tous les habitants du quartier des 7Deniers !

Espace Job : la mairie de Toulouse cherche un nouvel endroit pour honorer Guy Novès

Serait-ce le début de l'épilogue de la polémique qui enflamme le quartier des Sept-Deniers depuis un mois ? En révolte depuis l'annonce faite par la mairie de vouloir apposer le nom de Guy Novès à l'espace Job et de nommer l'esplanade à son nom, les riverains et le collectif Job ont peut-être obtenu gain de cause.

http://actu.cotetoulouse.fr